Connexion
Accéder à MyDivalto Espace utilisateur
Tableau de bord CRM Divalto weavy

Combien coûte un outil CRM ?

La mise en place de ces logiciels s’organise comme un projet informatique. Il ne suffit pas seulement d’acheter des licences ou de souscrire à un abonnement. Voici la liste de tous les postes de dépenses à anticiper :

L’analyse des besoins

Cette étape a pour objectif de lister les fonctionnalités attendues. Elle détaille aussi comment vous gérez votre relation client, comment votre entreprise est organisée et quelles sont les données clients à intégrer (nombre de contacts, type de contacts, etc.). Toutes ces informations sont renseignées dans un cahier des charges. Ce document définit le cadre de travail de votre prestataire informatique mais aussi vos attentes.

L’abonnement au CRM

Les logiciels de gestion de la relation clients sont généralement accessibles via un abonnement. Vous êtes facturé par mois et par utilisateur. Les prix mensuels varient en fonction des droits de chacun des users. A titre indicatif, les tarifs de notre CRM sont compris entre 29€ et 49€ par utilisateur.  

Le paramétrage et la personnalisation

C’est sur cette partie que l’on différencie les offres pour les petites entreprises et les offres haut-de-gamme. Votre projet CRM bénéficie d’une phase d’adaptation à votre cahier des charges : ajout de champs, ajout de fonctionnalité, etc. Cependant, il est vivement conseillé de limiter les développements “spécifiques” au minimum.

La reprise des données

La reprise de vos données consiste à centraliser et formater l’ensemble des informations qui seront stockées dans votre futur logiciel. Cette tâche peut être chronophage.

La connexion à des outils tiers

L’intérêt des CRM dépend de leur ouverture. Elles sont connectables avec vos outils de gestion (ERP, GMAO, …) mais aussi de travail (emailing, marketing automation, site web, outil de tracking, …).

La formation

Le principal facteur d’échec d’un projet informatique est la non-adoption de l’outil par ses utilisateurs. Les formations sont importantes pour rassurer les utilisateurs et les faire adhérer au projet. Cette étape peut cependant être prise en charge par vos organismes de formation ou via le compte de formation de vos collaborateurs.

La maintenance évolutive et les mises à jour

Le cycle de vie des logiciels de gestion est de 5 ans à plus de 15 ans. Dans ce laps de temps, votre produit va évoluer, proposer de nouvelles fonctionnalités et vos besoins vont se préciser à l’utilisation. Budgétez une enveloppe par année.

L’assistance

Idem pour l’assistance. Malgré les formations, vos utilisateurs auront des questions sur votre produit.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Retrouvez notre article sur le coût d’achat d’un CRM.

Simulation

Pour vous faire une idée, voici une simulation pour une entreprise souhaitant mettre en place un CRM pour 20 utilisateurs :

  • 5 accès “premium” à 49€ / mois
  • 10 accès “pro” à 39€ / mois
  • 5 accès “start” à 29€ / mois

Nous constatons que, pour un dossier de 20 utilisateurs, nous devisons en moyenne 20 000€ de prestations pour la première année puis il faut compter environ 10 000€ par an pour les évolutions.

Nous arrivons à un total annuel de 29 360€ pour la première année puis 19 360€ pour les années suivantes.

Solution CRM : mission ROI rapide !

Voici nos conseils en tant qu’un des principaux éditeurs de logiciels CRM pour rentabiliser rapidement votre projet :

  • Cadrez bien votre projet : plus votre projet sera précis et votre cahier des charges complet, plus courte sera la phase d’intégration de votre outil CRM.
  • Intégrez vos utilisateurs au projet : les futurs utilisateurs apportent une expertise opérationnelle et les impliquer réduit les éventuelles réticences.
  • Fixez des objectifs quantitatifs et qualitatifs : C’est du bon sens mais pensez à définir en amont les objectifs que vous souhaitez atteindre. Vous pouvez vous inspirer des indicateurs SMART pour ce faire.
  • N’économisez pas sur la formation : plus vos utilisateurs seront compétents, plus ils utiliseront votre solution.
  • Détaillez les données à synchroniser et leur utilité : détaillez chaque champ qui sera présent dans le CRM, s’il est ou non modifiable, par quel utilisateur, s’il est utilisé en tant que filtre, s’il s’agit d’un champ libre ou d’un menu déroulant, s’il est synchronisé avec d’autres outils (pour les campagnes marketing, par exemple). Plus votre modèle de donnée sera détaillé et moins vous risquez d’avoir de mauvaises surprises à la reprise de vos informations.
  • Construisez des tableaux de bord opérations et analytiques : les CRM disposent d’écrans de KPI paramétrables.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur le CRM ?

Contactez-nous via notre formulaire ou par téléphone au 03 88 64 50 60.