Connexion
Accéder à MyDivalto Espace utilisateur
interview

L’ERP ouvert, mobile, collaboratif et social n’est plus un mirage mais une réalité que concrétise chaque jour un peu plus les équipes de Divalto.

Vincent LAURAIN, Directeur Stratégie Produits et Qualité, nous a consacré un peu de son temps pour faire un point sur l’année écoulée et tracer les grandes lignes de 2016.

interview

Amener les innovations de l’ERP à maturité

Que peut-on attendre de 2016 ? Quels sont les grandes innovations qui vont enrichir l’ERP ?

VL : Cette année sera dédiée à l’intégration des innovations dans l’ERP et à leur mise en application dans des problématiques concrètes. C’est notamment le cas pour les objets connectés qui se multiplient mais dont les applications au sein de l’entreprise doivent se standardiser.

Et qu’en est-il du cloud ? C’était un sujet important des résultats de l’ERP Survey 2015 du CXP.

VL : Nous éditons à la fois des logiciels en mode cloud, cloud ready et on-premise. Comme nous le disions début 2015, nous avons choisi d’avoir une approche hybride pour nous adapter aux attentes d’entreprises plus importantes et attachées au mode on-premise. Nous avons aussi revu notre méthode de travail. Désormais, quand nous concevons une évolution ou un nouveau produit, nous réfléchissons en amont du projet pour pouvoir l’adapter à un hébergement cloud, et cela même pour nos clients on-premise.

Pensez-vous que le cloud hybride permette de simplifier les déploiements d’ERP ?

VL : Je pense que ce qui les facilite réellement est la volonté des éditeurs de rendre leurs produits « easy to install ». Cet anglicisme parle de lui-même mais il s’agit aussi de rendre plus transparentes les évolutions possibles vers de nouvelles générations. Le cloud hybride, que nous évoquions avant, est l’une des solutions pour y parvenir. En plus de permettre à nos clients une adoption progressive de nouvelles fonctionnalités en cloud.

Les éditeurs ont mis beaucoup de moyens pour améliorer l’expérience utilisateur. Cette orientation va se confirmer ?

VL : Oui, tout à fait. L’objectif est clair : avoir des progiciels toujours plus simples, plus intuitifs et plus universels en termes d’adaptation aux différents devices. Nous souhaitons vraiment nous rapprocher des standards d’ergonomie des solutions grand public pour ne plus bousculer l’utilisateur dans ses habitudes.

Divalto a réalisé deux croissances externes successives autour du CRM mobile. Quelles sont les ambitions  pour l’année 2016 ?

VL : De rester la référence en matière de CRM mobile en France et à l’international. Nous avons à ce sujet une double stratégie. A la fois créer des briques CRM mobile hyper-connectées à nos produits mais aussi des applications indépendantes capables de s’interfacer avec d’autres outils de gestion. Nous souhaitons être identifiés comme un pure-player avec une réelle compréhension et une forte expertise métier.

Qu’en est-il de votre stratégie de verticalisation ?

VL : Le nombre de solutions métier Divalto ne cesse d’augmenter. Tout l’écosystème est très enthousiaste, d’autant qu’il y a une forte demande. Avec la crise, les PME du middle market* sont encore plus vigilantes sur le retour sur investissement des outils qu’elles choisissent. Ces sociétés sont donc beaucoup plus sensibles aux forces d’un ERP métier : des solutions adaptées à leurs besoins et « prêtes à l’emploi ».

Avez-vous une vision à plus long terme?

VL : Bien sûr. Plusieurs challenges nous attendent. Certains très pragmatiques qui consistent à améliorer sans cesse nos produits pour qu’ils répondent toujours au mieux aux besoins de nos clients.

Nous restons aussi très à l’écoute du marché. Je suis personnellement convaincu de la nécessité d’intégrer deux tendances de fond : un ERP social et capable de générer des opportunités via le Big Data. Gartner a d’ailleurs publié une enquête plaçant l’intégration du marketing digital au sein de l’ERP comme la première source d’investissement des entreprises pour les 5 prochaines années.

Vous souhaitez en savoir plus sur les produits Divalto ? Contactez-nous pour avoir votre démonstration personnalisée.

 

*Middle market : entreprises de 100 à 1000 salariés.

Filtrer par :

CP - Divalto nomme Cathy HERZOG à la Direction du réseau