Connexion
Accéder à MyDivalto Espace utilisateur
Eric MANTION

Divalto weavy est devenu l’outil quotidien incontournable de tous. 

Eric MANTION
Eric MANTION Directeur commercial

Sokoa et son histoire

photo des sièges de bureau sokoa

Sokoa a été fondé en 1971. L’entreprise est située à Hendaye, dans le Pays-Basque. C’est pour soutenir le projet de développement de l’emploi dans cette région qu’elle a été créée au début des années 70. Depuis, le fabricant de sièges professionnels s’est hissé parmi les leaders européens du marché.

photo des sièges de bureau sokoa
24
4 000
27 000
435 000

Filiales

Sokoa dispose de 24 filiales à travers le monde.

Emplois

C’est le nombre d’emplois qui ont été créés directement ou indirectement par Sokoa, dont 3600 dans le Pays Basque.

Soit la superficie de son usine de production située à Hendaye.

Unités

Le nombre de sièges produits chaque année par l’entreprise Sokoa, ce qui en représente 1900 par jour.

Problématique initiale

 

Sokoa souhaitait disposer d’un outil simple, intuitif, fiable et multi-supports.

Bénéfices apportés

 

Avec Divalto weavy, Sokoa bénéficie d’un outil ouvert fiabilisant ses données.

Sokoa et Divalto weavy

 

Grâce à Divalto weavy, le fabricant de sièges professionnels dispose d’un outil lui offrant une vision à 360° de chaque dossier client.

  • Solution utilisée : Divalto weavy
  • Appareil : Tablettes et ordinateurs
  • ERP : Nodhos

Vous le voyez comment le CRM chez Sokoa ?”

« Nous avons monté un comité de pilotage avec des commerciaux, des assistantes commerciales, des personnes du marketing, de l’ADV, etc. Une à deux personnes de chaque service. Avec la direction, nous leur avons présenté ce qu’est un CRM et dans les grandes lignes ce qu’il pouvait leur apporter. Puis, nous leur avons posé la question : et vous, vous le voyez comment le CRM chez Sokoa ? », Eric MANTION, Directeur Commercial.

En faisant participer les collaborateurs de l’élaboration du cahier des charges au choix de la solution, Sokoa a réussi le pari qu’elle soit acceptée par tous. « Nous avons eu l’adhésion de tout le monde, et nous l’avons implémenté rapidement. Nous avons très vite adopté la solution. Pour ma part, elle fait partie de mon quotidien : le matin j’ouvre le CRM, Outlook et l’ERP. Il est devenu l’outil quotidien incontournable » . Eric MANTION est arrivé chez Sokoa en 2016 avec pour mission – entre autres – de mettre en place un CRM. Ce qu’il avait déjà réalisé lors d’une première expérience. Il en a retenu un point essentiel : « je me suis aperçu que les projets CRM échouent si on ne fait pas participer les collaborateurs. Souvent, ils ont l’impression que c’est un outil de flicage. Alors que ce n’est pas du tout le but. Mon objectif est d’avoir de l’information pour vendre plus et mieux : être plus efficient, plus efficace, plus qualitatif ».

Une vision à 360° de la relation client

Amélioration des relations siège-terrain

À l’arrivée du directeur commercial en 2016, le fabriquant de sièges professionnels était équipé de YellowBox. La solution était vieillissante et plus adaptée aux ambitions de l’entreprise. Avec Divalto weavy, « le gain en termes de relation client et de prospection est énorme pour nous », atteste Eric MANTION. « Nous partageons tous la même information puisque nous sommes tous sur le même outil. Avant, chacun enregistrait des mails sur son ordinateur, nous cherchions dans nos dossiers personnels, il y avait des erreurs et nous perdions énormément de temps à chercher les informations ». Par l’outil commun, c’est également la relation entre le siège et le terrain qui s’est améliorée, le CRM fait le lien entre les équipes où qu’elles soient.

Une meilleure connaissance client

Les liens entre les collaborateurs Sokoa et ses clients et prospects se trouvent renforcés. « Lorsqu’un commercial arrive en rendez-vous, il dispose de toutes les informations nécessaires : les échanges mails qu’il y a pu avoir (et qui sont liés au CRM), les offres réalisées (par le commercial lui-même ou ses assistantes), les rapports de visite, les réclamations éventuelles, etc. Ainsi, les clients sont rassurés par notre suivi, et de notre côté, les opportunités sont mieux gérées », explique le directeur commercial.

Objectifs atteints !

Risque d’erreurs en baisse, plus de ressaisie, diminution du nombre d’avoirs sont les premiers effets qui ont été observés avec l’implémentation de Divalto weavy pour les forces commerciales. Eric MANTION était le premier convaincu du bien fondé de l’acquisition de ce CRM : « j’avais dit aux collaborateurs : vous verrez, une fois la mise en place du CRM, nous irons chercher beaucoup plus de chiffre d’affaires, nous ciblerons mieux les besoins clients et améliorerons notre approche commerciale ».

Divalto weavy est implanté depuis un peu plus d’un an chez Sokoa. Toujours convaincu de son choix et malgré la crise du COVID, le directeur commercial a noté « l’effet booster sur les ventes depuis l’arrivée et l’utilisation du CRM ». Il poursuit « sur le réseau de revendeurs par exemple, nous avons connu une croissance de 35% l’an dernier, alors que le marché national est à une croissance de 4 ou 5 points. Divalto weavy y est pour quelque chose ! ».

La relation humaine avant tout

Si Divalto weavy a été choisi, c’est parce que la solution correspondait au cahier des charges établi par le comité de pilotage. Mais la différence ne s’est pas faite uniquement sur cet aspect technique : la relation humaine a joué un rôle tout particulier. Le directeur commercial confie qu’il s’agissait d’un élément essentiel : « chez Sokoa, nous sommes une société très humaine. Cela compte beaucoup, même avec nos fournisseurs ». Il connaissait déjà Divalto, lors d’une première expérience. « En 10/15 ans, les gens ont changé, mais déjà à l’époque j’avais apprécié le travail des équipes. J’ai retrouvé des gens qui sont à notre écoute, qui nous accompagnent, nous ont fait de belles présentations. Ils ont bien compris notre métier, ont su s’adapter à nous et aller à l’essentiel ». Il conclut : « nous avons des interlocuteurs fiables ».

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre communiqué de presse, réalisé fin 2019.