Connexion
Accéder à MyDivalto Espace utilisateur

Qu’est-ce que la méthode Scrum, au fait ?

Juste histoire de partir sur le même pied, la méthode Scrum est – selon Wikipédia – “un framework ou cadre de développement de produits logiciels complexes. Il est défini par ses créateurs comme un cadre de travail holistique itératif qui se concentre sur les buts communs en livrant de manière productive et créative des produits de la plus grande valeur possible”.

Holistique, peut-être. Mais on reviendra pour la clarté de l’explication.

Donc si on devait définir la méthode Scrum avec nos propres mots, nous dirions que c’est avant tout une méthode de travail.

Elle repose sur plusieurs fondamentaux :

  • Une répartition des tâches : les fonctionnalités à réaliser sont découpées en sprints. Un sprint est une période de deux à quatre semaines. A la fin de chaque sprint, les fonctionnalités doivent être finalisées et utilisables.
  • Des rôles bien définis : l’équipe Scrum est auto-gérée et pluridisciplinaire. Elle se regroupe autour de :
    • Un scrum master : il joue ici un rôle de coach. Il facilite le dialogue et la compréhension de chacun. Il est aussi garant du respect de la méthode.
    • Un product owner : il est garant de la vision. C’est lui qui détermine quelles fonctionnalités il faut développer, dans quel ordre et quand elles sont finalisées.
    • Une équipe de développeurs : on ne les présente plus 😉
  • Une organisation du quotidien claire : la méthode Scrum préconise des points réguliers intra- ou inter-équipes : la revue de sprint, les stand-up meetings quotidiens, la rétrospective d’un sprint, la planification d’un sprint…

2020-2021 : des sorties sans sortir de chez soi

Hasard (malheureux) du calendrier pandémique, les trois dernières versions de notre CRM sont sorties en pleins confinements. Mais voyons le positif. Cela nous a permis d’éprouver notre organisation.

“Je n’ai pas l’impression que notre équipe ait trop souffert du confinement ; que ce soit en termes de productivité ou de communication. La méthode Scrum structure notre quotidien. Rien qu’avec les points quotidiens, nous réduisons considérablement le risque de décrochage. Les différentes revues et rétrospectives nous permettent d’échanger sur ce qui a été fait mais aussi comment. La méthode Scrum libère la parole au sein du groupe. Je pense qu’il y a eu plus de “bavardages” pendant ces périodes. Cela nous donnait l’occasion de garder du lien social et de prendre des nouvelles les uns des autres.” Témoigne Niven Chengebroyen, ingénieur tests et automatisation chez Divalto.

Mais ce qui n’empêche pas la convivialité : “au premier déconfinement, on s’est tous retrouvé en extérieur pour prendre un petit-déjeuner. En respectant les gestes barrières, évidemment. C’était agréable de se revoir après deux mois à distance.”

En conclusion

En conclusion de cet article, la méthode Scrum est clairement un atout pour améliorer la gestion de projets complexes. Est-elle à l’épreuve du COVID ? Oui, dans une certaine mesure, elle permet de garder les équipes connectées, solidaires et alignées sur un même objectif. Est-ce une solution miracle ? Certainement pas !

S’organiser autour d’une méthode, qu’importe laquelle, demande :

  • des compétences pour bien appliquer la méthode,
  • de la rigueur pour ne pas se laisser rattraper par le quotidien,
  • de l’implication de la part de toutes ses parties prenantes pour respecter les engagements pris.
Filtrer par :

Divalto et le bureau des secrets

(Re)découvrez l'histoire de Divalto, de son portrait créateur à ses drôles d'anecdotes !